Office
de Tourisme

43 place du Bosquet
48800 Villefort
tél : 04 66 46 87 30

Contact courriel





Accueil > Office de Tourisme > A découvrir > Patrimoine mondial UNESCO

Causses et Cévennes

PAYSAGES DE L’AGROPASTORALISME MEDITERRANNEEN
Inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO en 2011

Classement UNESCO des Causses et des Cévennes

Le territoire des Causses et des Cévennes a été inscrit le 28 juin 2011, par le comité du Patrimoine mondial de l’UNESCO, sur la liste prestigieuse du patrimoine de l’humanité, dans la catégorie des « paysages culturels évolutifs vivants », au titre de l’agro-pastoralisme méditerranéen.
Ce territoire couvre ainsi une surface d’environ 3 000 km2 qui s’étendent sur deux régions et quatre départements : l’Hérault, le Gard, l’Aveyron et la Lozère, ce dernier département accueillant plus de la moitié de la surface du bien inscrit.

Les Causses et les Cévennes présentent, dans un cadre naturel grandiose, une diversité de paysages méditerranéens façonnés par l’homme depuis des millénaires.

Plateaux calcaires des grands causses (Causse Méjean, Causse de Sauveterre, Causse Noir...) entaillés par des Gorges (gorges du Tarn, gorges de la Jonte...) ou des vallées (vallée du Lot), relief tourmenté des Cévennes schisteuses, du Mont Lozère et de l’Aigoual granitiques : pour le visiteur, c’est une diversité d’images magiques nées de l’empreinte de la roche et aussi de la domestication de cette nature exceptionnelle par tes paysans locaux, cévenols ou caussenards, tournés vers l’agro-pastoralisme.

Cette culture, témoin d’une histoire agraire inédite, s’incarne aujourd’hui dans ces paysages d’exception ainsi que dans un patrimoine bâti de grande qualité (villages, architecture des bâtiments de ferme, drailles, bergerie, lavognes, petit patrimoine vernaculaire...) et immatériel (savoir-faire ancestraux).

Dans cet espace totalement préservé, partiellement couvert par le Parc national des Cévennes et le Parc naturel régional des Grands Causses, le visiteur se ressource et découvre les mille facettes d’un territoire unique dans l’arc méditerranéen.

Tout au long de randonnées d’exception rythmées par des étapes chez les agriculteurs qui pratiquent le tourisme à la ferme ou les aubergistes locaux, chacun pourra découvrir au détour d’un chemin le berger et son troupeau de brebis ou de chèvres, et déguster, dans une halte réparatrice, les bons produits naturels des exploitations. Le Pélardon, le Roquefort, toutes sortes de délicieux fromages, ne sont-ils pas le meilleur témoignage de cet agro-pastoralisme dynamique et inventif ?


Les éléments du patrimoine mondial sur le territoire

Les grands espaces paysagers de l’agropastoralisme

Le plateau de la Garde Guérin et le sommet du mont Lozère sont deux espaces paysagers remarquables marqués par l’agropastoralisme. Sur le plateau de la Garde Guérin, de nombreux élevages de brebis sont présents. Ils produisent notamment des agneaux de Lozère IGP ELOVEL.
Ces troupeaux partent en transhumance l’été à travers les parcours des crêtes du mont Lozère du pic Cassini jusqu’au sommet de Finiels.
Sur les versants Nord du mont Lozère, notamment sur la commune d’Altier, de nombreux éleveurs bovins, caprins et ovins continuent leur activité qui façonne le paysage.

La transhumance
Après un demi-siècle d’abandon, la transhumance estivale sur le mont Lozère a été reprise il y a bientôt une décennie par un groupe d’éleveurs sur le territoire de Prévenchères. Des jeunes éleveurs proposent l’apéro et repas du terroir lors de la manifestation.
La transhumance a lieu la deuxième quinzaine de juin. Le départ est donné vers les 5 heures, de La Fare, hameau de Prévenchères, pour une « randonnée » de 28 km et une arrivée programmée vers 13 h.

Produits du terroir
Les producteurs locaux se sont regroupés en association dans une boutique de producteurs locaux : le comptoir de la Régordane. Dans cette boutique, vous pourrez retrouver l’ensemble des produits du terroir des éleveurs du territoire (viande sous vide selon les arrivages) ainsi que des animations tout au long de l’année.